Une équipe de direction pour votre vignoble

mai 06, 2015
par Neoverticales  |   dans Conduite du changement, Coopératives, Domaines châteaux, Management, Négoce  |   0 commentaire

Choisir la meilleure façon de prendre les décisions

Comité de direction ? Le terme peut surprendre au milieu des entreprises familiales du vin ou des caves coopératives. Ce mode de fonctionnement est-il réservé aux grandes entreprises du vin ?
Pas forcément lorsqu’on s’attache à la somme de questions auxquelles est confronté le dirigeant d’exploitation viticole : se libérer du temps pour se consacrer aux vraies décisions, être certain que ce qui est décidé sera compris, être sûr que ce qui est décidé sera correctement mis en œuvre dans les délais, être disponible pour traiter des améliorations. Ces points deviennent d’autant plus difficiles à traiter que l’exploitation s’agrandit, lorsque l’entreprise développe ses marchés en France et à l’export. Décider en comité de direction permet, dans certains contextes, de renforcer à la fois la qualité des décisions prises et l’efficience de leur mise en œuvre.

Renforcer l’engagement de vos responsables
Lorsque la croissance économique du domaine s’accompagne du recrutement de nouveaux profils de compétences (responsable commercial export, directeur financier, responsable technique etc…), il est essentiel qu’ils prennent part au processus de décisions. Cela fait souvent partie de leurs attentes : comprendre où on veut aller et prendre part aux décisions pour être en capacité d’expliquer, de convaincre, de contrôler ensuite les résultats sur le terrain. C’est une question de motivation et d’efficacité pour eux.
Fonctionner en équipe de direction permet de prendre une décision en obtenant l’engagement d’un ‘’porteur de décision’’, qui sera responsable des actions mises en œuvre ; un porteur de décision qui ne peut pas toujours être et en tout lieu, le seul directeur de l’exploitation…

Faire jouer les synergies au sein de votre exploitation
Quelle que soit la stratégie de développement (passage du vrac à la bouteille, ciblage export ou grande distribution, achat d’un vignoble, développement d’une nouvelle activité de négoce ou d’œnotourisme…), le dirigeant est amené à organiser et à partager des ressources communes entre différentes activités.
Fonctionner en équipe de direction, c’est aussi travailler en équipe. Chaque responsable d’activité doit s’impliquer, personnellement, de façon claire dans des objectifs communs. Il ne doit pas être uniquement responsable de sa propre activité ou ne défendre que sa propre équipe. Chacun doit se sentir solidaire de l’ensemble de l’équipe de direction.

Produire des décisions du bon niveau dans le bon tempo
Fonctionner en équipe de direction ne s’improvise pas non plus. La difficulté est bien de produire des décisions qui sont du bon niveau dans le bon tempo. L’équipe dirigeante doit consacrer du temps en priorité aux thèmes à fort enjeu : Que décidons-nous de faire ? Que pourrions- nous faire ? Que peut-il arriver ?
L’équipe de direction ne doit logiquement pas se focaliser sur l’opérationnel, sur le court terme ou sur des questions individuelles, au risque de perdre l’intérêt même de ce type de fonctionnement : prendre du recul et de la hauteur de vue dans un environnement de plus en plus instable et concurrentiel.

Engager une réflexion sur la meilleure façon de prendre les décisions
En conclusion, il est important que le dirigeant engage une réflexion sur le mode de prise de décisions, pour l’ajuster en fonction de l’évolution de la taille de l’exploitation et de son contexte de développement.
Décider seul n’est pas un problème en soi, s’il n’y a pas d’enjeux d’amélioration ou d’optimisation. Décider en équipe de direction permet au dirigeant de piloter des vrais changements de cap, qui nécessiteront beaucoup de temps à expliquer et à gérer au sein  de l’exploitation.

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*